La définition de la coopération renferme une dimension de consensus qui exclut la concurrence et les conflits : faire les choses ensemble, en interagissant dans un but commun.

La définition de la collaboration s’articule davantage autour de l’importance de travailler ensemble, de l’atteinte d’un objectif commun et donc d’une notion de résultats et de coresponsabilité.

Nous intégrons les deux concepts, mais utilisons surtout le terme "coopération" par simplicité et pour rester en cohérence avec l'esprit des coopératives.

Néanmoins, nous sommes conscients que ces attitudes ne sont pas innées, et qu'il est donc nécessaire de questionner nos pratiques, individuelles et collectives, d'évoluer, voir de se former.

La coopération s’oppose par définition à la concurrence. Si la concurrence met dos à dos les individus dans un esprit de compétition, la coopération, en les engageant dans une entreprise commune, met un terme à leur rivalité, base de la solidarité.

La relation coopérative implique la mise en commun, le partage et l’échange des ressources, des idées et des compétences apportées par chaque coopérateur/associé.

La coopération est à la base des principes coopératifs.