Le tiers lieux

Groupe public 1 membre

Le projet souhaite soutenir l'implantation d'un "tiers-lieu", "fabrique des térritoires, en soutennant les associations Ekomundi et CCC, déja active sur ces projets.

Ces dernières serront incité à devenir associées afin de péréniser leur activitées sur le site.

La définition retenue pour les tiers-lieux est la suivante :
Les tiers-lieux sont des espaces physiques pour faire ensemble. Chaque tiers-lieu a sa spécificité, son fonctionnement, son mode de financement, sa communauté. Mais ils permettent tous les rencontres informelles, les interactions et l'innovation sociale. Ils sont les lieux des transformations du travail, de la transition écologique, favorisent l’apprentissage de pair à pair, la créativité et les projets collectifs tout en offrant convivialité et flexibilité.
Ils sont ces nouveaux lieux du lien social, de l’émancipation et des initiatives collectives qui contribuent à la vitalité de nos territoires.

Les tiers-lieux sont appréhendés comme autant de laboratoires de redynamisation correspondants aux besoins réels des territoires et des habitants, dans leur diversité.

30160 Besseges
France

44.2866058, 4.13229405

Les structures animatrices
,
Des partenaires
,
Des programmes
, ,

On trouve dans ces lieux de nombreuses activités :

a) Travailler autrement
Les tiers-lieux proposent souvent des espaces de travail partagés pour des télé-travailleurs ou des travailleurs indépendants, mais aussi des communautés, des réseaux ouverts encourageant l’échange et la collaboration au-delà du seul partage d’outils et d’espaces en commun. Ils incarnent les mutations du travail et de l'entrepreneuriat, évoluant vers une plus grande mobilité des travailleurs, de liberté dans l'organisation personnelle et de croisement entre des univers professionnels complémentaires.

b) Faciliter le rapport à la culture et aux savoirs
Les tiers-lieux participent à l'émergence de nouveaux canaux pour accéder à la culture et aux savoirs : développement de nouvelles activités dans une bibliothèque repensée à l’heure du numérique, revitalisation de friches culturelles, événements collaboratifs pour repenser les musées, vulgarisation scientifique.

Ils sont les lieux de l'apprentissage de pair à pair, éléments essentiels des territoires apprenants.

c) Mutualiser de moyens de recherche
Les hackerspaces, fablabs et autres espaces du faire ensemble sont des maillons essentiels de la R&D, avec un rôle en amont et en aval de sa mise en œuvre formelle. En amont, ils constituent une matrice d'amateurs experts qui permet de formuler des demandes au plus près des besoins du terrain, et en aval, ils représentent une communauté capable à la fois de tester l'application des nouveaux produits et services et aussi de diffuser une forme d'expertise permettant à la société
civile de s'approprier les nouvelles technologies, en pleine connaissance des atouts mais aussi des risques qu'elles peuvent représenter.

d) Créer, fabriquer, innover
De nombreux tiers-lieux rendent disponibles des pratiques collaboratives de conception en mutualisant et démocratisant l'utilisation de machines de production décentralisée. Une exigence partagée : documenter les réalisations pour créer des savoirs communs et enrichir les communautés.

e) Contribuer et participer
Parfois conçus avec les habitants et énergies du territoire où ils s’implantent, les tiers-lieux proposent souvent des activités relatives à la participation citoyenne, à l’entrepreneuriat social.

f) Mettre en œuvre la transition écologique
Dans les tiers-lieux, on peut réparer, recycler, transformer, innover de façon responsable. Ils sont un point de rencontre incontournable entre l’intelligence collective et le numérique pour la diffusion des innovations permettant de faire face aux défis climatiques du 21e siècle.

g) Accéder aux services publics et droits sociaux
A l’heure de la dématérialisation de nombreux services, certains tiers-lieux jouent un rôle essentiel pour faciliter l’accès aux services publics et aux droits sociaux, en proximité. Ils sont les lieux d'hybridation de toutes les solidarités : institutionnelles (droits sociaux), communautaires (associatives) et collaboratives.

h) Faciliter l'appropriation du numérique
Les citoyens et leurs territoires ne pourront se saisir des opportunités économiques et citoyennes du numérique qu'à condition d'avoir accès à des lieux de médiation et de culture numérique. Espaces Publics Numériques, Cyber-bases, Fablabs, médiathèques sont autant de lieux propices à l'accompagnement de tous vers une autonomie et un regard critique dans l'usage des technologies.