Principe coopératif N° 3 : 

Les membres contribuent de manière équitable au capital de leur coopérative et en ont le contrôle. Une partie au moins de ce capital est habituellement la propriété commune de la coopérative.

Les membres bénéficient habituellement d'une rémunération unique limitée du capital souscrit comme condition de leur adhésion.

Les membres affectent les excédents à tout ou partie des objectifs suivants : le développement de leur coopérative, éventuellement par la dotation de réserves dont une partie au moins est impartageable, des ristournes aux membres en proportion de leurs transactions avec la coopérative et le soutien d'autres activités approuvées par les membres.

Au CCC :

Les participations aux capital sont fonction des liens et intérêts de chaque sociétaire.

Le but n'est pas de rémunérer le capital, mais de l'affecter à des actions socialement utiles.

Les excédants sont majoritairement affectés aux réserves impartageables qui permettent d'assurer la solidité et l'autonomie de la coopérative.